Les populations de Koro exigent le déploiement d’une base militaire dans leur localité

A la mairie de Koro, dans la matinée de ce samedi 24 mars 2018, une rencontre à apposé une partie de la délégation de la mission d’appui au ministère de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale aux populations des zones rurales environnantes, pendant que l’autre partie s’est rendu à Dinangourou pour un échange avec les populations de là-bas.

À la mairie de Koro, rencontre entre les populations et la mission d’appui au ministère de la réconciliation nationale et de la cohésion sociale

Cette réunion qu’on pourrait appeler la rencontre de Koro, a été très importante car beaucoup de choses indispensables au retour de la paix définitive entre les Peuls et les Dogons ont été dites. Elle a débuté à partir de 10 heures à la salle de conférence de la Mairie de Koro. Les villageois présents, ont eu l’occasion de dire sans langue de bois ce qu’ils pensent. En excellents orateurs, parlant parfois avec des proverbes réfléchis de chez eux, certains en français et d’autres en langues vernaculaires, ont convaincu l’assistance.

« Les Dogons et les Peuls sont comme des frères et sœurs »

Le conflit, n’est pas une affaire de Peul ou de Dogon, mais une affaire alimentée par des vautours qui sont à la tête de nos institutions, pense un villageois qui préfère rester dans l’anonymat. La preuve selon lui est que cette mission n’est pas la première ni la seconde mais rien ne change depuis. Ce conflit demeure depuis car les gens ne veulent pas qu’il prend fin. Il a continué en expliquant que les Peuls et les Dogons sont des frères et sœurs et que personnes ne l’ignore. Il y a juste des gens qui veulent les monter les uns contre les autres et cela doit s’arrêter.
Une pluie de proverbes pour illustrer les idées

Trois membres de la mission d’appui à la réconciliation nationale et de la cohésion sociale à la mairie de Koro

D’autres villageois n’ont pas été longs et ont préféré demander à l’assistance de méditer sur certains proverbes. Nous vous citons ici trois d’entre ces proverbes.

Premier proverbe

Il y a un certain œuf, quand tu le prends ta mère meurt, quand tu le laisse, c’est ton père qui perd la vie

Deuxième proverbe

Quand quelqu’un tombe dans un puits, au lieu de rester là à te poser des questions sur comment il s’est retrouver dedans, passe lui une corde pour qu’il en sorte.

Troisième proverbe

La faim rend malade mais la guerre ne rend pas malade

La parole a été donnée à une femme qui a dire haut et fort que les plus grands perdants dans ces conflits sont elles, les femmes parce qu’elles voient leur maris et leur enfants mourir sans être capables de faire quoi que ce soit pour les protéger

Monsieur Ali Guindo, le chef d’un village qui a été anéantit à également pris la parole pour des déclarations émouvantes que nous vous livrerons bientôt en interview.

Avant la fin de la réunion, des réclamations ont été faites par la population. En premier lieu, ils exigent le déploiement immédiat d’une base militaire à Koro pour leur protection, sinon disent-ils, le désarmement des civiles sera difficile puisque ces derniers se sentent obligés d’avoir des armes pour se protéger. Ils ont aussi invité leurs responsables (maires, députés, préfets, sous préfets…) à travailler ensemble car ils ne le font pas, parait-il.

Issouf KONE, DONIBLOG

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s